in memoriam

Ceci est une page d’hommage à la mémoire de Dominique sur laquelle désormais ses amis peuvent lui adresser un texte d’amitié et d’amour, un témoignage, un récit…
Toutes les contributions – courtes ou longues – sont les bienvenues dans toutes les langues.

Vous pouvez aussi publier des photos et des videos des moments que vous avez partagés avec Dominique et Eva mais aussi avec toute sa famille, ses amis; et bien sûr ses chiens.

Merci

In Memoriam

This a tribute page to the memory of Dominique where his relatives and friends could adress him a text of love and friendship, a story, a short comment… 
Every contribution – either short or long – is welcome in any language.

You can also upload and publish some pictures or videos of the memory you have shared together with Dominique, with Eva, with their family and with his friends, and with his dogs.

thanks

In memoriam

Detta är en hyllningssida till minnet av Dominique där hans släktingar och vänner kunde adressera honom en text av kärlek och vänskap, en berättelse, en kort kommentar …
Alla bidrag – antingen korta eller långa – är välkomna på alla språk.

Du kan också ladda upp och publicera några bilder eller videor från minnet du har delat tillsammans med Dominique, med Eva, med deras familj och med hans vänner och med hans hundar.

tack

Your writing tribute to Dominique goes here below.

You can upload and publish pictures or video.

Thanks for your contribution.

PS: each contribution is automatically filtered for approval, so it might take few hours before your text is finally published here.

15 Comments

  1. Thierry de Pablos

    Dominique nous a quitté brutalement dans les montagnes d’Ammarnäs qu’il aimait tant parcourir avec ses chiens depuis trente ans.
    Nous nous étions parlé une dizaine de jours auparavant. L’une de ces longues conversations éclectiques durant laquelle il parlait d’histoire, de politique, de philosophie.. et puis cette fois ci, de manière étrange, de la vie après la mort.
    Nous avions prévu de se voir à Ammarnäs en ce début de printemps. Ce sera donc pour une autre fois.

    Skeble était son site internet que j’avais réalisé un peu dans l’urgence fin 2018 pour promouvoir ses fameux traineaux en bois – dont il a offert un exemplaire magnifique pour la naissance de mon fils Theo – et aussi ses activités de musher, mais je n’aurais jamais pensé devoir y insérer aujourd’hui cette page d’hommage à la mémoire de Dominique sur laquelle désormais ses amis peuvent lui adresser un texte d’amitié et d’amour, un témoignage, un récit…

    cher Dominique, je te souhaite de reposer en paix tandis que je pense très fort à Eva et à toute ta famille

    Reply
    • Martine CASSIN

      Cher Dominique,
      C’est avec une immense tristesse que nous avons appris ton départ.
      Nous avons fait ta connaissance il y a fort longtemps… C’était en 2003. François, passionné, par son métier de musher avait choisi de partir en compagnie de sa meute, à la découverte des grands espaces lapons. Suite à un concours de circonstances, nous avons fait ta connaissance. Très gentiment, tu nous as proposé de nous guider à travers la réserve. Ce fut un moment magique. Tu nous as ouvert la porte de cet espace privilégié. Nous avons tout appris de toi, la vie dans les cabanes, les sources cachées, les itinéraires à travers lacs, rivières et hauts plateaux, l’observation des lagopèdes, et surtout nous avons appris à apprécier cette nature que tu aimais tant. Nous garderons des souvenirs émus de ces soirées partagées autour d’un repas, à la lueur de la bougie. En plus de toutes tes qualités, tu étais un fin cuisinier. Nous garderons à jamais en mémoire le gout de ta soupe de poisson et ton civet de renne à la confiture d’airelles. Tu as eu à cœur d’assumer la transmission de ton expérience de musher en accompagnant François, allant même jusqu’à lui proposer de s’installer à tes côtés à Amarnaes. Cette générosité faisait de toi quelqu’un de rare. Ta cabane était ouverte à tous, amis, proches, tous étaient les bienvenus pour partager un moment. Cette cabane, elle avait une âme. Elle a entendu tellement de rires, de discussions profondes, d’échanges émus au retour des randonnées. Alors pour tout cela Dominique , nous voulons te dire un immense merci. Repose en paix Dominique, tu resteras gravé dans nos mémoires.
      François, Martine et Pablo

      Reply
  2. Rémi Bischoff

    Mon très cher Dominique,
    Tu ne liras malheureusement jamais ces quelques lignes que je t’écris, mais je voudrais que tu saches à quel point ton amitié m’était chère. Tu m’a beaucoup appris, en tant que musher, tu m’as fait connaître cette magnifique réserve naturelle du Vindelfjällen, que j’ai ensuite parcourue dans tous les sens, avec mes chiens, pendant plusieurs années. Tu as été mon guide, mon maître, mon irremplaçable fournisseur de traîneaux, mais par dessus tout, mon ami.
    Tu me manques déjà, Dominique. Sois en paix.

    Reply
  3. Samuel ETOURNEAU

    Dominique,

    je me souviens de ses longues soirées au coin du poele…j’ai adoré nos discussions sur le mushing, les chiens,les grands espaces…le monde, la philosophie
    tu va nous manquer Dominique…
    Toi l’homme du grand nord, tu étais dans ton élément…
    A la préparation de la finnmarkslopet 2013 avec François et Cécile, cette anecdote ,je m’en souviens encore…En randonnée, tu t’es retrouvé tout seul sans tes chiens: ton attelage avait été récupéré par un pur hasard par une amie à toi… et une moto neige t’as ramené à bon port: tu avais vraiment une étoile qui veillait sur toi!

    Maintenant c’est toi l’étoile du grand nord, qui veille sur tes proches!

    Dominique, le chemin de la vie a fait que j’ai eu la chance de te rencontrer “la haut” avec Francois et Cecile.
    Merci ,
    Reposes en paix, tout mon soutien à ta famille

    Samuel

    Reply
  4. Carre jean-Luc et Andrée

    Dominique et famille , nous nous sommes rencontré brièvement en 2008 lors de notre périple avec François dans ton merveilleux pays d’adoption que ton ami François nous a fait découvrir en traîneau . Tu nous es apparu comme un homme du pays avec la langue française en plus , simple , musher découvreur , soit tranquille maintenant et repose en paix.

    Jean-Luc et Andrée

    Reply
  5. Carre jean-Luc et Andrée

    Dominique , nous t’avons rencontré en 2008 lors de notre périple avec François , nous les petits Bretons avons apprécié ta simplicité , tu faisais corps avec ce pays qui était tient. Soit tranquille au pays des mushers parmi tes chiens d’en haut .

    Jean-Luc Andrée

    Reply
  6. François PAGNOUX

    Dominique,
    18 ans d’amitié qui s’en vont, tu étais pionnier du Mushing en Suède, poète, philosophe, constructeur de traîneaux, j’ai tout appris avec toi Dominique, tu étais mon mentor.
    Tu m’as ouvert les portes du paradis blanc, fait découvrir tes montagnes, tu m’as transmis tes expériences, l’entraide et la confiance n’avaient pas de limite entre nous.
    Tu es parti comme tu l’avais souhaité, avec tes chiens dans la montagne.
    Tu vas nous manquer mais nous pensons très fort à toute ta grande famille dans ces moments difficiles.

    Reply
  7. Cécile

    Qu’est-ce qui n’a pas déjà été écrit sur toi Dominique : ton grand cœur, ta culture incroyable, ton sens unique du partage, poète, philosophe et fin gourmet (Oui Pablo, cette soupe au poisson, c’était vraiment une tuerie !), sans oublier l’âme de la cabane à Ammarnâs et ce pays que tu aimais tant … partager ! C’est tellement toi tout ça !
    Nos derniers échanges par mail m’apaisent car tu es toujours resté celui que l’on connait, heureux d’avoir du temps à partager avec ceux que tu aimes : ta famille, tes amis et les chiens ! Tu le communiquais si bien ce bonheur. Je crois que tu m’as appris bien plus en relation humaine qu’en mushing et pourtant j’ai vraiment progressé en attelage grâce à tous tes petits conseils distillés comme ça, l’air de rien, lors d’une pause au soleil devant la cabane, … Merci pour tout. Nous sommes tous riches de tout ça aujourd’hui et nous te le devons
    On est tous plus ou moins bancale quand quelqu’un tire sa révérence, mais avec toi c’est plus et ça fait mail ! Alors oui, je me plais à croire aujourd’hui et une fois de plus, que la mort ne sépare pas les gens, et pas juste parce que c’était tellement plus facile …
    Eva et Tristan (juste parce que je n’ai connu que vous !) ce sera avec plaisir que je vous accueillerai dans les Pyrénées. Prenez bien soin de vous et des loulous
    Et enfin merci pour cette belle initiative, merci de nous donner l’occasion d’un moment de partage entre nous, pour lui et sa famille

    Reply
  8. Brian et Sylvie Mckandie

    Dominique,
    Nous t’avons connu par François que nous allions retrouver à Ammarnas année après année….
    Nous n’oublierons pas ton sourire, ta grande hospitalité, l’âme de ta cabane déjà évoquée et toutes ces belles soirées improvisées que nous avons passées chez toi. Nous avons eu aussi le plaisir de rencontrer Eva à quelques reprises. Eva, même si les mots sont vains dans de telles circonstances, sache que nous pensons à vous….
    Au revoir Dominique, bon voyage…
    Brian et Sylvie

    Reply
  9. DESBREE Frédéric

    Dominique, des deux séjours passées à tes côtés il y a quelques années restent énormément de choses : un amitié d’abord qui a perduré malgré la distance par nos échanges de mails, le souvenir d’un grand musher qui connaissait son territoire comme nul autre et qui aimait le faire découvrir. Le partage ensuite, partage de connaissances et partage philosophique. J’ai beaucoup appris à ton contact et je me suis rendu compte notamment de tes compétences de guide lors d’une petite tempête où tu avais su trouver la cabane alors qu’on y voyait pas à 10m! Jeannot et moi avions été très impressionnés et il s’associe à moi pour cet hommage. Reste enfin une recette ! Ta soupe de poisson est devenue une de mes classiques toujours appréciée par ma famille et mes amis. Elle me rappellera à jamais ton souvenir. Repose en paix.

    Reply
  10. Metier

    Merci de nous avoir accueilli chez toi à Ammarnäs. Je garde dans mon esprit un souvenir d’un homme au grand cœur

    Reply
  11. Aurélie Cassin

    Impossible de décrire l intensité des moments passés à tes côtés en quelques mots.
    Tu aimais les Hommes, la nature, les chiens, le tout à ta manière ce qui a rendu chaque séjour inoubliable.
    Un immense merci pour nous avoir modestement permis d entrer dans ton univers, ton paradis blanc.
    J ai une pensée particulière pour ta famille en ce moment si difficile.
    Aurélie

    Reply
  12. Malika Barthélemy-Bansac

    Dominique,
    Toi qui ne
    T’endormais qu’à l’aube pâle,
    Les cygnes blancs et les Hérons roses t’accompagnent, Volants.
    Tu vas, marchant
    Dans la neige crissante,
    Sous tes pas s’ouvrent des fleurs jaunes
    Aux pistils éclatants
    Qui se penchent,
    Et s’épanchent.
    A ta main
    Large et douce,
    Des fruits murs et juteux comme des mangues, Roulent.
    Tu les portes à ta bouche,
    Ils fondent sur ta langue,
    Et du vin doux à tes lèvres roule, gouleyant élixir comme tu l’aimes ;
    Car c’est ton festin de douceur et d’amour, mon ami, mon frère, mon amant.
    Mais tu t’en vas toujours plus loin, de ton pas lent et sûr, Chamane,
    Les cygnes blancs te font cortège,
    Car tu vas au rendez -vous de la Terre Mère.
    Elle t’attend, aimante et généreuse comme tu l’aimes. .
    Dans le grésil, déjà loin, tu te tournes vers nous,
    Tes amis pleurant,
    Une dernière fois.
    Tu souris, tu ris
    Heureux.
    J’entends ta voix gouailleuse, Tu me parles, que dis-tu ?
    Tu es si loin déjà, je ne te vois plus dans le brouillard qui tombe.
    Mais soudain tes yeux,
    Tu parles à nos cœurs,
    A nous tous unis dans la peine et les larmes :
    « amis, je suis là, pour toujours, je suis là, et,
    Quand j’entrerai dans la Terre Mère,
    La lune comme une femme folle, Tournera, brillante, sur elle -même,
    Et les étoiles se poseront sur ma bouche, dorées. »
    « A la nuit froide de l’hiver, vous sortirez me retrouver dans la neige,
    Je vous attendrai tapi derrière la butte,
    Endormi dans mon manteau de laine,
    Et je vous parlerai alors avec mon cœur si grand, et mes yeux, Et vous vous endormirez près de moi
    Pendant que je vous veillerai.
    Car je serai partout dans l’Hiver, toujours. J’apparaîtrai dans le grésil
    Toujours, toujours, je serai là, Pour vous.
    Amis ne pleurez pas, La lune brillera encore,
    Et ce sera le signe,
    Car je vous le dis :
    Je vous aime à jamais
    Et vous guiderai sur les chemins de neige et les lacs.

    Malou

    Reindeers

    Broken the ice
    Under Reindeers’ race
    Falling down in the frozen lake
    Without a shout
    Neither a whisper
    And the soul
    Of the world
    Was suffering all over the earth
    During the long winter
    But the shaman came
    His sweet eyes smiling
    He drawn a circle of fire
    And pronounced
    antic worlds
    unknown songs
    He danced around the fire
    And pried the Mother
    So spring arrived
    And reindeers rose up
    In the sun and the yellow flowers.

    Malou

    Reply
  13. Beguin sylvie michel

    Tu es parti en ce mois de mars faire une randonnée dans la réserve de Vindelfjällents, ton lieu, mais tu n’es pas revenu.
    Quelle belle fin pour un musher en randonnée et en plus dans ton lieu de prédilection. Mais que c’est dur pour ceux qui restent, cela semble impensable. Plus de mails, plus d’appels pour un renseignement.
    Nous pensons très fort à Eva, vos enfants et petits enfants, un gouffre a du s’ouvrir sous leur pied.
    Comme beaucoup d’autres, que de souvenirs inoubliables.
    Tu nous a amené sur le “Toit du Monde”, tel a été mon sentiment en arrivant là-haut. Toi devant, ouvrant le chemin et nous te suivant aveuglement. Ce jour-là, le temps était beau mais tu as dit: “on ne reste pas, le temps tourne” et c’était vrai.
    Il y a eu aussi des jours à l’aveugle, traineau contre traineau, pour ne pas se perdre en suivant les sapins plantés pour la course.
    Tu nous as appris “le coup de poignet ” en haut du pont pour avoir de l’eau. On a fini par y arriver.
    Que de souvenirs et d’apprentissage à tes côtés.
    Dis-moi qui va maintenant nous raconter “la grande et petite histoire” de ton pays d’adoption ?
    Tu nous as accueilli à Norrbyn alors que nous montions en Finlande et hop un petit tour de bateau pour visiter l’île d’en face. Merci. Merci.
    Aujourd’hui je ne peux encore l’imaginer et je n’arrête pas de penser à Eva et tes enfants que tu as laissé. Que mes pensées les aident.
    Dominique nous ne pourrons jamais t’oublier et merci de tout ce que tu as accepter de partager avec nous.

    Reply
  14. Fia Kaddik

    Fick detta tråkiga besked att Du Dompan lämnat denna del av jorden. Du som var Ammarnäs trogen, och i ett med naturen. När jag bodde i Ammarnäs och fick lära känna både Dompan, Eva och barnen. Brukade köra några småturer när han själv drog iväg på de långa turerna.
    Jag fick även äran att sköta om en hund en tik vid namn LIBBYLULL, som sedan fick fortsätta att stanna hos mig och barnen. Vi flyttade till Jokkmokk och Libby hängde med. Hon blev 15 år gammal.
    Ammarnäs har förlorat en profil, och en stor “muscher”.
    Varma kramar sänder jag och min familj till er alla i familjen.

    Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *


The maximum upload file size: 64 MB.
You can upload: image, audio, video, document, spreadsheet, interactive, text, archive, code, other.